Pont sur la Semouse à Saint-Loup

Belles balades

Faites vos plus belles balades à Saint-Loup et aux alentours ! Venez visiter la Cité du Meuble, entre Haute-Saône et Vosges, et son architecture particulière. Découvrez également l’incroyable source du Planey non loin de là, les distilleries de Fougerolles, ou encore, le joli village de Bouligney…

Le Conservatoire de la Cité du Meuble, témoin historique du savoir-faire lupéen

Installé dans un ancien bâtiment des Usines Réunies, fabrique de meubles créée par Simon Lebrun en 1858 et fermée en 2012, le Conservatoire de la Cité du Meuble renferme une collection exceptionnelle d’au moins deux mille sièges de tous styles, prototypes et pièces uniques.

Le Conservatoire abrite également la mythique caravane du cirque Grüss, aménagée par les ateliers d’art de l’usine Parisot, entreprise historique de Saint-Loup-sur-Semouse qui exporte ses meubles dans le monde entier.

Caravane du Cirque Gruss aménagée par l'Atelier Parisot

Des visites sont fréquemment organisées, de même que de nombreux événements culturels : festival celtique et autres concerts, Journées européennes du patrimoine, expositions, salons…

Intéressé(e) pour une visite ? Contactez notre mairie au 03 84 49 06 22, ou bien l’association Les Allées du Conservatoire de la Cité du Meuble à l’adresse alleesduconservatoire@gmail.com.

Le Château des Bouly dit « de Malliard », l’élégance de l’architecture du XVIIIème

Le château été construit en 1755 par Jean-Baptiste Bouly, alors maître de forge de la Baronnie. Il témoigne de la prospérité et du pouvoir de la famille Bouly à cette époque.

Au XIXème siècle, le château a ensuite appartenu à la famille de Malliard, qui a vraisemblablement ajouté le fronton triangulaire qui orne la façade principale dans laquelle apparaît la devise des maîtres des Forges « Palando maleus ardea » (« en frappant, le marteau s’échauffe »).

Château des Bouly à Saint-Loup

La toiture, les escaliers, la rampe du hall et les salles du rez-de-chaussée sont classés à l’inventaire des monuments historiques. Il est possible d’admirer du très beau mobilier en bois sculpté à l’intérieur, notamment dans la salle à manger. La plupart des décors sculptés a sans doute été réalisée par le sculpteur lupéen Xavier Gura.

Le château a été vendu en 1964 par une descendante de la famille Malliard à la commune, puis racheté en 1974 par le Département. En 1994, le château est redevenu communal et accueille aujourd’hui nombreux événements culturels et artistiques sur toute l’année.

La source du Planey, un écrin en pleine forêt

La source du Planey se trouve dans les bois d’Anjeux, à deux pas de Saint-Loup. Elle est facilement accessible aux modes doux via des chemins de randonnées pédestres et cyclistes, ainsi qu’en voiture (mais il est vraiment dommage de ne pas profiter de la nature !)

Il s’agit d’une source karstique de par sa structure en entonnoir alimenté par plusieurs galeries. La présence de fer très peu oxydé dans la couche marneuse qui recouvre la roche confère à la source une très belle couleur bleutée, offrant un magnifique écrin naturel.

Source du Planey à Anjeux

Son diamètre est d’environ 90 mètres. Elle produit en moyenne 1500 litres d’eau par seconde, dont la température est d’environ 11°C été comme hiver. Il arrive que la rivière connaisse des crues et inonde toute la plaine lorsque les précipitations sont importantes. On peut alors facilement apercevoir des tourbillons qui remontent des profondeurs. Lorsque l’eau est claire, les profondeurs de la source ressemblent à une abîme.

Peu de poissons habitent cette eau particulière, car peu d’espèces sont adaptées pour y vivre. Toutefois, l’eau n’est à ce jour pas polluée. Elle est tout de même impropre à la consommation, car est très chargée en sels, carbonates et sulfates de calcium, et surtout en magnésium, ce qui la rend laxative.

L’exploration de la source est très réglementé car elle s’avère dangereuse et ce, même pour des plongeurs chevronnés. Le réseau des galeries et des siphons est très complexe, et des dépôts limoneux peuvent transformer le lit en piège dangereux. La source a été explorée sur une profondeur d’environ 35 mètres et une longueur d’environ 185 mètres.

Un moulin a autrefois été bâti derrière la source (en 1797) ; il est encore possible d’en admirer quelques discrets vestiges. Il paraîtrait aussi que la source était un haut lieu de la sorcellerie aux XVème et XVIIème siècles, où les sorciers et les sorcières se rassemblaient pour le rite du sabbat. Mais le cadre enchanteur ferait davantage penser à la présence de fées et d’elfes…

Horloge Tarlabedan à BouligneyLe village de Bouligney, site remarquable et atypique

Bouligney est un village situé à côté de Saint-Loup-sur-Semouse, et limitrophe des Vosges au Nord. On y trouve plusieurs artisans, ainsi que La Charmotte, magasin en circuit court tenu par des producteurs locaux.

La mairie-lavoir du village ainsi que sa fontaine Napoléon sont inscrits aux Monuments Historiques. Toutes deux ont été bâties par l’architecte Mougenot, de Lure.

Une statue de Napoléon orne la toiture de la fontaine. Fondue à Varigney en hommage à Napoléon III, le fondeur a fait erreur sur Napoléon à créer et c’est l’illustre Napoléon Ier qui a en réalité été fondu à la place de son neveu. Il existe de nombreuses anecdotes très amusantes à ce sujet, que relate M. Louis Jeandel dans ce document.

Autre curiosité : l’horloge « Tarlabedan », qui porte le surnom de l’enfant du pays « Charles-Théodule Parent » qui l’a offerte à la commune vers 1891. La particularité de cette horloge, fabriquée en Alsace, est de posséder un cadran qui change de couleur toutes les 2 minutes et 30 secondes. Il passe ainsi du blanc au bleu-blanc-rouge. Deux personnages en costume alsacien encadrent le cadran et sonnent les heures sur une petite cloche.

Les distilleries de kirsch de Fougerolles

Kirsch de Fougerolles : écomusée et alambicsFougerolles, Pays de la Cerise, se situe également à quelques kilomètres (moins d’une dizaine) de Saint-Loup. Elle est ainsi facilement accessible à pied comme à vélo depuis Saint-Loup.

De renommée mondiale pour ses distilleries de kirsch, eau-de-vie pour laquelle Fougerolles détient une AOC, nous vous recommandons la visite de la petite ville et notamment, de son Écomusée.

Vous y apprendrez tout ce qu’il y a à savoir sur la distillation de l’eau de vie, sur les bouilleurs de crus, et bien d’autres encore. Quatre grandes distilleries de kirsch, toutes fondées au XIXème siècle, sont basées à Fougerolles :

  • la distillerie Émile Coulin avec ses bonbonnes en verre,  les « Bô », de fabrication traditionnelle,
  • la distillerie Paul Devoille labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant,
  • les grandes distilleries Peureux avec ces très célèbres Griottines,
  • et la distillerie Lemercier Frères, la plus ancienne.

Quelques liens pour en savoir plus

Photos : Mairie de Saint-Loup-sur-Semouse, Félix Potuit, Espirat, Louis Jeandel, Écomusée du Pays de la Cerise.